Le jury

Président du jury 
Olivier Dahan, réalisateur

Olivier Dahan est né à La Ciotat. A vingt ans, il intègre l’École d’Art de Marseille où il obtient le diplôme national supérieur d’expression plastique. Passionné par l’image et la musique, Olivier Dahan réalise dès 1995 de très nombreux clips pour Princesse Erika, Zucchero, Mc Solaar, Cranberries, Renaud, Cabrel, Raphaël, Stéphan Eicher, France Gall, Johnny Hallyday, Calogero, Cali… En 2009, il est le scénariste de Mozart, l’Opéra Rock et il réalise les clips Le Bien qui fait mal et Vivre à en Crever. Il réalise aussi de nombreuses publicités pour Dior, Carte d’Or, Playstation 2, La Pie qui chante, Carte d’Or, Cartier, Eau Jeune, et en 2021
pour la Maison de Haute Couture Margiela. En 2008, il réalise pour Cartier, Love Stories, une compilation de douze courts-métrages sur le thème de l’amour. En 1994, il met en scène son premier long-métrage Frères, extrait de la collection Tous les garçons et les filles de mon âge, de la chaîne ARTE. Il passe au grand écran en 1998 avec Déjà mort, un drame décrivant l’univers d’une jeunesse niçoise riche et mal dans sa peau avec Benoît Magimel et Romain Duris. En 2001, il réalise une adaptation du conte de Charles Perrault Le Petit Poucet. Un an plus tard, il dirige Isabelle Huppert dans La Vie promise. L’année suivante, les producteurs Alain Goldman et Luc Besson lui confient la réalisation de Les Rivières Pourpres 2, occasion de retrouver Benoît Magimel. Olivier Dahan décide ensuite de réaliser un film sur la vie d’Edith Piaf. Le projet se concrétise en 2007 avec Marion Cotillard dans le rôle de Piaf. La Môme, fait l’ouverture du festival de Berlin et son actrice principale est récompensée aux BAFTA, aux César et aux Oscars en 2008. Olivier Dahan tourne en 2010, son premier film aux États-Unis. C’est le magnifique My Own Love Song, dans lequel Renée Zellweger incarne une chanteuse handicapée soutenue par son ami interprété par Forest Whitaker. En 2012, Olivier Dahan réalise Les Seigneurs, une comédie dans le monde du football. Il s’entoure de comiques très populaires comme José Garcia, Franck Dubosc ou Gad Elmaleh. Deux ans, plus tard, Olivier Dahan réalise Grace de Monaco.
Il s’intéresse à la personnalité de la princesse qui doit renoncer à son métier. Il dirige ainsi Nicole Kidman, Tim Roth et Paz Vega. En 2016, il travaille à l’adaptation cinématographique de Un Sac de Billes, célèbre roman de Joseph Joffo, mais le film sera réalisé par Christian Duguay. Olivier Dahan se consacre alors à l’écriture et la réalisation de la vie de Simone Veil. Il évoque son parcours et tous ses combats. C’est Simone, le voyage du siècle, avec Elsa Zylberstein et Rebecca Marder. Le film a été partiellement tourné à la Ciotat. Plusieurs fois déplacé à cause de la crise sanitaire, le film sortira sur les écrans en octobre 2022. Actuellement, Olivier Dahan travaille à l’écriture d’un nouveau projet.

Photo ©Philippe Quaisse/Pasco&Co 

 

Mona Achache, réalisatrice, scénariste

Mona Achache est née en 1981, à Paris. Maman à 20 ans, elle réalise en 2002 un documentaire sur la
naissance, devenu aujourd’hui une référence pour la préparation à la naissance dans plus de 500 maternités. Après deux courts-métrages primés, Le Hérisson, son premier long-métrage, sort en 2009
en France puis dans plus de 30 pays. Bankable, téléfilm réalisé en 2011, est diffusé sur la chaîne Arte. Son second long-métrage, Les Gazelles sort en 2013. Mona Achache poursuit son élan éclectique en écrivant pour elle et pour d’autres. Elle réalise plus d’une quinzaine de téléfilms et épisodes de séries pour
France 2, TF1 et Netflix, dans de multiples registres : polar, action, comédie, romance, drame et anticipation !
Ces deux dernières années, toujours très hétéroclite, elle a co-réalisé un documentaire féministe Truecrime pour Netflix autour de 5 femmes piliers de l’affaire Guy Georges. Cœurs Vaillants, son 3e long-métrage, filme, à leur hauteur, six enfants cachés en 1942 au château de Chambord. Il sort le 11 mai sur les écrans. Elle réalise les 2 premiers épisodes de la nouvelle saison de la série phare de TF1 HPI puis un unitaire autour de l’illettrisme pour la même chaîne. Il sera diffusé à la rentrée 2022.

Photo ©Patrice Terraz

 

Jérémy Banster, acteur, réalisateur, scénariste et producteur
 
Jérémy Banster commence au Conservatoire Supérieur d’Art Dramatique de Paris en 1995. Au théâtre, il joue Shakespeare, O’Neil, Musset, Marivaux, Tchekhov. Il a tourné plusieurs courts-métrages et en 2015, il réalise son premier long-métrage La Vie Pure. Le film est remarqué notamment lors du festival Les Prix Lumières en 2016. A la télévision, il intègre en 2005 le casting de la série Alex Santana, négociateur, puis Aveugle mais pas trop, Section de recherches, Adresse inconnue… Il alterne avec le théâtre, notamment Montserrat d’Emmanuel Robles, un spectacle monté par sa propre compagnie fondée en 1999. De 2018 à 2021, il joue dans la série de France 2 Un si grand soleil, qui rassemble 4,5 millions de téléspectateurs tous les soirs. En 2019, il réalise trois films courts contre la violence faite aux femmes. En 2021, il produit Le cri des goélands, documentaire pour France 3. Il réalise des portraits d’artistes et termine l’écriture de son deuxième long-métrage, La mémoire vive. Il forme un duo de flics avec Francis Huster, dans Meurtres sur les îles du Frioul, diffusé sur France 3 qui réunit 5,4 millions de téléspectateurs. Pour France Télévision, Jérémy Banster vient de terminer Simon Coleman et il tourne actuellement les Mystères de la duchesse.
 

Marie-Castille Mention-Schaar, scénariste, réalisatrice et productrice.

Dans les années 2000, elle crée sa société de production et elle produit de nombreux films : Monsieur N et Désaccord parfait de Antoine de Caunes, Tu vas rire mais je te quitte de Philippe Harel, Zim and Co
et Je crois que je l’aime de Pierre Jolivet, La première étoile et La deuxième étoile, de Lucien Jean-Baptiste, Le rire de ma mère de Colombe Savignac et Pascal Ralite, Coby de Christian Sonderegger ou encore Cigare au miel de Kamir Aïnouz. En 2010, elle écrit, produit et réalise son premier long-métrage Ma première fois. L’année suivante sort Bowling, une comédie sociale inspirée d’un fait réel, la manifestation des habitants de Carhaix contre la fermeture de leur maternité. En 2014, son troisième long-métrage Les Héritiers, met en scène la préparation d’une classe de seconde au concours national de la déportation. En 2016, elle dirige Noémie Merlant dans Le Ciel attendra. La jeune actrice est nominée au César du meilleur espoir féminin. En 2018 elle écrit, produit et réalise La fête des mères. En 2021, son film A Good man, toujours avec Noémie Merlant, est en sélection officielle de Cannes 2020 et dans de nombreux festivals. Marie-Castille Mention-Schaar travaille actuellement sur son prochain long-métrage Divertimento, qui sortira prochainement. Mère de deux enfants, elle est Officier des Arts et Lettres, chevalier de l’Ordre national du mérite et colonelle de la réserve citoyenne de l’armée de l’air. Elle est la fondatrice et présidente du Cercle féminin du cinéma français qui regroupe des professionnelles du cinéma.

Photo ©Guy Ferrandis

Emmanuel Poulain-Arnaud, réalisateur

Après des études d’histoire de l’art puis cinématographiques à l’ESEC, Emmanuel Poulain-Arnaud se dirige vers l’écriture de dessins animés pour la télévision. En parallèle, il réalise trois courts-métrages : Cavalerie,
La Couille
et Les Gracieuses, tous trois sélectionnés dans de nombreux festivals. En 2019, il réalise son premier long-métrage Les cobayes, une comédie romantique d’anticipation avec Thomas Ngijol et Judith Chemla. Le film est sélectionné aux festivals d’Angoulême, Cabourg et il fait l’ouverture du festival de La Ciotat. Son deuxième long-métrage Le Test, est une comédie familiale avec Alexandra Lamy et Philippe Katerine. Sorti fin 2021, le film a obtenu le Prix des lycéens au festival de Sarlat. Alexandra Lamy a reçu le Prix de la meilleure actrice et Joachim Fossi le Prix de la meilleure révélation au festival des Capucines du cinéma. Emmanuel Poulain-Arnaud est le co-créateur de la série 3615 Monique, dont la deuxième saison est en post-production et sera diffusée fin 2022 sur OCS.

 

Photo ©Patrice Terraz

Zinedine Soualem, acteur
Acteur, Zinedine Soualem a débuté son parcours artistique en 1976 en tant que mime de rue. En 1983, il commence une carrière théâtrale en jouant dans Les paravents de Jean Genet dans une mise en scène de Patrice Chéreau. En 1989, il est pour la première fois à la télévision dans La Nuit miraculeuse de Ariane Mouchkine. Il commence au cinéma en 1992 dans Riens du tout de Cédric Klapisch, La Bête Noire de Patrick Chaput et Hannah K de Costa Gavras. Depuis, il enchaîne les rôles en tournant plusieurs films par an. En 2021, il joue son propre rôle dans le documentaire Leur Algérie, réalisé par sa fille Lina Soualem. A travers sa famille, la réalisatrice évoque le témoignage d’une génération d’immigrés algériens venus en France pour travailler. En 2022, il est à l’affiche de En corps de Cédric Klapisch, réalisateur avec qui il a tourné de nombreux films et Umami, premier film de Slony Sow. Avec plus d’une centaine de films tournés pour le cinéma et la télévision, Zinedine Soualem est un acteur très connu du grand public qui est aussi à l’aise dans les comédies de Dany Boon que dans les films d’auteur.