Le jury

Anne LE NY

Actrice, scénariste, réalisatrice

photo anne le ny

Anne Le Ny – Droits Réservés

Après des études au Conservatoire National d’art dramatique et plusieurs rôles au théâtre , Anne LE NY fait sa première apparition sur grand écran en 1996 dans Passage à l’acte, de Francis Girod aux côtés de Daniel Auteuil . Elle participe ensuite à de nombreux projets dont trois collaborations avec Pierre Jolivet dans: En plein cœur, Ma petite entreprise et Le frère du guerrier. Elle est à l’affiche de la première réalisation de Zabou Breitman Se souvenir des belles choses ainsi que de celle d’Agnes Jaoui Le goût des autres.  Anne Le Ny a également  joué sous la direction de Claude Miller, Pascal Thomas, Patrice Leconte, Philippe Le Guay, Vincent Dietschy, Sophie Marceau, Denis Dercourt, Valérie Donzelli…

En 2011, la comédienne est nominée aux Césars pour son rôle dans Intouchables, du duo Nakache-Tolédano. Elle tourne ensuite sous la direction de Laurent Herbiet, Katell Quillévéré, Jean-Paul Salomé, Sylvain Chomet… En 2016, on pourra voir Anne LE NY dans Taulardes de Audrey Estrougo,  Le secret des banquises, de Marie Madinier ou encore La Confession, de Nicolas Boukhrief.

 En 2006, après avoir écrit le scénario de Didine, un film de Vincent Dietschy, Anne Le Ny passe pour la première fois derrière la caméra avec Ceux qui restent. Interprété par Vincent Lindon et Emmanuelle Devos, ce film lui vaut d’être nommée aux César dans les catégories meilleur film et meilleur scénario original.

 En 2010, elle réalise son second long métrage Les invités de mon père, qu’elle a également écrit. Fabrice Luchini et Karine Viard forment le duo de ce film qui remporte un immense succès. Deux ans plus tard, Anne Le Ny réalise son troisième film Cornouaille, qui met en scène une Vanessa Paradis perdue dans les régions venteuses du littoral breton. On a faillies être amies, sorti en 2014 est son quatrième long métrage. On y retrouve, dans les rôles principaux,  Emmanuelle Devos et Karine Viard accompagnées de Roschdy Zem.

affiche ceux qui restent affiche on a failli etre amies affiche les invités de mon père affiche cornouaille


 

Jean-Loup HUBERT

Réalisateur et scénariste

photo jean-loups hubert

En 1981, pour L’année prochaine…si tout va bien, son premier long métrage en tant que scénariste et réalisateur, Jean-Loup Hubert réunit devant sa caméra Thierry Lhermitte et Isabelle Adjani. Cette histoire d’un couple se séparant et se réconciliant est suivie en 1984 de La Smala, une comédie à succès interprétée par un duo totalement différent composé de Josiane Balasko et Victor Lanoux. En 1986, il est le scénariste de La Gitane, film de Philippe de Broca. Jean-Loup Hubert doit ensuite réaliser Sanguine, mais le projet est abandonné quinze jours avant le début du tournage. Le metteur en scène, ébranlé par cette nouvelle, s’isole alors dans sa maison de campagne, sur les lieux de son enfance, pour écrire Le Grand Chemin, un drame salué par la critique et qui vaut à Anémone et Richard Bohringer, les César de la Meilleure actrice et du Meilleur acteur en 1988. Le cinéaste dirige à nouveau ce dernier dans Après la guerre, en 1989 et dans la La Reine Blanche, en 1990 où il partage l’affiche avec Catherine Deneuve et Bernard Giraudeau. En 1991, Jean-Loup Hubert fait partie d’un collectif de réalisateurs qui, pour le trentième anniversaire d’Amnesty International, conçoit un court métrage de trois minutes dans le cadre du programme Contre l’oubli.

Avec À cause d’elle, en 1992, qui présente ses premiers émois amoureux, Jean-Loup Hubert achève le cycle autobiographique entamé avec Le Grand chemin, Après la guerre et La Reine blanche, trois films dans lesquels joue son fils Antoine Hubert. En 1997, le cinéaste fait son retour au grand écran en faisant de la Première Guerre mondiale le théâtre d’une romance Marthe, emmenée par Guillaume Depardieu et Clotilde Courau. Sept ans plus tard, il met en scène Gérard Jugnot et Adriana Karembeu face à Trois petites filles, qui, en Corse partent à la recherche de Johnny Depp et Vanessa Paradis…

affiche marthe affiche le grnad chemin affiche la smala affiche la reine blanche affiche l'année procahine...si tout va bien affiche à cause d'elle


 

photo annabelle hettmann

Annabelle Hettmann – Droits Réservés

Annabelle HETTMANN

Actrice

Annabelle Hettmann est danseuse classique de formation, notamment à l’école de danse de l’Opéra de Paris. Elle commence sa carrière au cinéma comme doublure lumière de Kirsten Dunst dans Marie-Antoinette, de Sofia Coppola puis elle tourne des seconds rôles dans les films de Christophe Honoré.

En 2010, elle tient le rôle principal dans Le Sentiment de la chair, de Roberto Garzelli pour lequel elle est prénommée au César du meilleur espoir féminin en 2011.

Elle a également travaillé sous la direction d’Alain Berliner, Bernard Stora et Eric Woreth pour la télévision et sous la direction de Thierry de Peretti au théâtre.

 


 

Nicolas GIRAUD

Acteur, réalisateur

photo Nicolas Giraud

Nicolas Giraud – Droits Réservés

Nicolas Giraud débute sa carrière au cinéma en 2000 en décrochant un petit rôle dans Liberté-Oléron, de Bruno Podalydès. Ces quelques jours passés sur le tournage sont une révélation. Il démissionne de son poste de prothésiste dentaire et part débuter une carrière à Paris. Il enchaine les petits rôles dans des téléfilms ou dans des séries télévisées comme Femmes de loi, où il incarne sur quelques épisodes, un lieutenant de police. Il joue ensuite dans Père et Maire, Avocats et Associés, et plus récemment dans la saison 4 de Falco.

En 2004, le jeune acteur rencontre David Oelhoffen, qui le fait tourner dans Sous le bleu, un court métrage où un père et son fils se disputent à propos d’un bleu de travail. Deux ans plus tard, ils retravaillent ensemble pour Nos Retrouvailles, film porté par Jacques Gamblin. En 2008, le comédien fait forte impression en jeune homme luttant contre la maladie dans Comme une étoile dans la nuit, de René Féret. La même année, il est repéré par Pierre Morel qui lui offre un rôle aux côtés de Liam Neeson dans son thriller Taken. En 2009, Nicolas Giraud ajoute une nouvelle corde à son arc en écrivant et réalisant son premier film Faiblesses, un moyen métrage sélectionné à la Semaine internationale de la critique du Festival de Cannes. On le retrouve ensuite sur les écrans dans la comédie de mœurs Je ne dis pas Non, aux côtés de Stefano Accorsi et Sylvie Testud et dans le thriller Vertige, de Abel Ferry  qui le propulse en haute-montagne pour une ascension mortelle.

C’est son rôle à contre-emploi dans Adèle Blanc-Sec de Luc Besson, où il interprète un scientifique fou amoureux de Louise Bourgoin, qui le fait connaitre du grand public. Au même moment, Nicolas Giraud retrouve Hippolyte Girardot dans le téléfilm Les Mensonges. En 2011, il tient le rôle principal du long métrage de Patrice Leconte Voir la mer,  qui le plonge en plein ménage à trois avec Pauline Lefevre et Clément Sibony. On le retrouve dans Un baiser papillon, le premier film de Karine Silla et au casting du policier Coup d’éclat de José Alcala. On le voit aussi la même année sur le petit écran dans Les Robins des pauvres, un drame social de Frédéric Tellier où il braque des banques avec l’aide de son frère pour donner aux plus pauvres. Il tourne également dans Ce que le jour doit à la nuit d’Alexandre Arcady. En 2014, il retrouve David Oelhoffen pour Loin des hommes, puis il est dans le thriller d’épouvante Aux yeux des vivants, aux côtés de Anne Marivin. Enfin, en 2015, il est particulièrement remarqué dans Anton Tchékhov 1890, superbe film de René Féret.


 

Patrick RAYNAL

Écrivain, éditeur, scénariste et journaliste

photo patrick raynal

Patrick Raynal – Droits Réservés

Patrick Raynal est critique spécialisé en littérature policière pour Nice-Matin de 1982 à 1988. En1982, il publie Un tueur dans les arbres, son premier roman. Considéré comme un spécialiste de la littérature américaine, il collabore, de 1990 à 1995, au journal Le Monde (Le Monde des Livres). La même année, il obtient le Prix Mystère de la Critique, pour son roman Fenêtre sur femmes. En 1991, Antoine Gallimard lui confie la direction de la Série Noire qu’il dirigera jusqu’en 2004. En 1992, il crée la collection: La Noire.

Il est vice-président du Festival Étonnants voyageurs jusqu’à sa démission, le 4 décembre 2008.

De 2004 à 2009, il rejoint les Éditions Fayard (Collection Fayard Noir). Également scénariste, il a participé, en 1998 à l’écriture du film Le Poulpe, avec Jean-Bernard Pouy et Guillaume Nicloux.

Son ouvrage Lettre à ma grand-mère (Flammarion), est un récit autobiographique après la lecture du manuscrit de Marie Pfister, sa grand-mère, déportée à Ravensbrück pour faits de Résistance. Il collabore à la revue XXI. Auteur de nombreuses préfaces, il a notamment signé celles des deux volumes de Georges Simenon, romans américains parus aux Éditions Omnibus en 2009.

Depuis 2010, il enseigne le « creative writing » à l’Institut des Sciences Politiques. Patrick Raynal est également conférencier en milieux culturel, scolaire et universitaire. Il est conseiller littéraire du Salon du Livre de Colmar où il reçoit ses écrivains invités sur l’espace « La Tasse de T de Patrick Raynal ».

Clin d’oeil: Vote du public.

Au delà des prix décernés par le jury professionnel, le public est aussi amené à voter pour décerner lors de la soirée de clôture, le Prix du public pour le Meilleur long métrage et le Prix du public pour le Meilleur court métrage.