Festival du premier film francophone
de La Ciotat Berceau du cinéma

Un festival de premiers films
dans le plus ancien cinéma du monde
sur la plus belle baie du monde
au coeur de La Ciotat, ville « Berceau du cinéma »

La Ciotat a le privilège de posséder un écrin unique : l’Eden-Théâtre, le plus ancien cinéma du monde, restauré en 2013 dans le cadre de Marseille Provence Capitale européenne de la Culture, où l’association La Ciotat Berceau du Cinéma organise depuis 37 ans le Festival du Premier Film francophone, en partenariat avec l’association Les Lumières de l’Eden, gestionnaire de la salle.
L’axe de programmation du Festival est clair : le premier film dans la ville « Berceau du Cinéma ». 

On retrouve dans la sélection des films qui, dans la profusion des sorties de chaque semaine, ne sont pas restés longtemps
à l’affiche, et des avant-premières. Toutes les projections ont lieu en présence des équipes des films.
Le Festival propose 4 séances par jour, chacune composée d’un court-métrage et d’un long métrage.
La compétition se déroule devant le public qui décerne son Prix mais aussi devant un jury de professionnels.
Des temps forts hors compétition rythment les 5 jours de festival avec des longs-métrages, une projection « jeunes », des programmes de courts-métrages (Les courts d’ici et Les courts-métrages belges).

L’égérie du 38e festival du premier film est la comédienne
et réalisatrice Hafsia Herzi, photographiée par Aurélie Lamachère

Retour sur la 37e édition

29 mai – 2 juin 2019

Affiche du festival du premier film francophone

PALMARES

LONGS-MÉTRAGES
Lumière d’Or Berceau du Cinéma à Antoine Raimbault pour Une Intime Conviction
Prix du jury à Margaux Bonhomme pour Marche ou crève
Mention spéciale à Salima Sarah Glamine et Dimitri Linder pour Pour Vivre heureux
Prix du jury pour le meilleur comédien à Pio Marmai pour Mais vous êtes fous de Audrey Diwan
Prix du jury pour la meilleure comédienne à Jeanne Cohendy
pour Marche ou crève de Margaux Bonhomme
Prix du public pour le meilleur long-métrage à Antoine Raimbault pour Une Intime Conviction

COURTS-MÉTRAGES
Prix du jury pour le meilleur court-métrage à Katia Scarton-Kim pour Bacha Posh
Prix du public pour le meilleur court-métrage à Katia Scarton-Kim pour Bacha Posh
Prix du public pour le meilleur court-métrage tourné en région PACA
à Emmanuel Poulain-Arnaud pour Les Gracieuses